Le Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN) est le syndicat professionnel de l’industrie navale et maritime française civile et de défense.

Le GICAN fédère à ce jour 219* sociétés, grands maîtres d’œuvre, systémiers, équipementiers, grands groupes, ETI et PME des secteurs de la construction et réparation de la navale civile et militaire, des secteurs de la sécurité, de la sûreté, de l’environnement maritime et des Energies Marines Renouvelables.

Le GICAN œuvre pour la promotion de ses adhérents en France et à l’étranger, pour leur représentation au sein de l’Europe et pour la reconnaissance du rôle de cette industrie de haute technologie.

Le GICAN dispose du soutien du ministère de la Défense, de la Direction Générale de l’Armement (DGA), de la Marine Nationale, du Secrétariat Général de la Mer rattaché au Premier ministre, de la Direction des Affaires Maritimes (DAM) rattachée au ministère de la Mer, et du ministère de l’Economie, de Finances et Relance.

* en date de Juillet 2021

 

Pourquoi devenir
adhérent du GICAN?

 

1. Pour bénéficier d’une représentation auprès des instances territoriales, nationales, européennes et internationales

  • Etre membre du secteur naval et maritime, composante de la filière des industriels de la mer reconnue par le ministre de l’Industrie comme l’une des filières stratégiques françaises.

  • Elargir son réseau au niveau européen par la présence active du GICAN dans les groupes de travail des instances européennes, à SEA EUROPE comme à l’ASD, par le biais du CIDEF.

  • Etre en lien avec les organisations territoriales du secteur, les pôles de compétitivité, les clusters et groupements d’entreprises et les collectivités territoriales tout particulièrement les Régions.

 

2. Pour appartenir au réseau des membres du GICAN (219 au 30 juin 2021)

Le GICAN organise des rencontres régulières entre ses adhérents et les entités publiques et privées qui œuvrent pour le développement du secteur maritime. Il organise également des auditions et des déplacements dans les bassins maritimes. Les travaux entre les membres sont structurés essentiellement dans des comités ou des clubs :

  • Le Comité PME/ETI réunit les PME et les ETI du GICAN et porte leurs préoccupations dans leurs relations avec les grands groupes. Il a vocation à créer un réseau solidaire et actif ;

  • Le Comité « Sécurité, Sûreté & Environnement Maritime » (SSEM) associe les acteurs de la sécurité/sûreté maritime, de la surveillance maritime et de la prévention et lutte contre les pollutions marines ;

  • Le Comité Défense fédère les industriels pour coordonner et déterminer les actions à entreprendre en direction des autorités politiques et administratives de la défense ;

  • Le Comité « Réparation navale - MCO » (RN MCO) réunit les entreprises ayant une activité de réparation navale et/ou de maintien en condition opérationnelle (MCO) ;

  • Le Comité Technique est un espace dédié aux échanges sur les sujets techniques du secteur. Il organise des rencontres techniques thématiques ;

  • Le Comité International accompagne le développement export des adhérents en favorisant le partage de l’information, des bonnes pratiques et des retours d’expérience. Il organise et coordonne des actions à l’international à valeur ajoutée pour les adhérents et assure la visibilité de la filière auprès de ses clients internationaux.

  • Le Club RH réunit les responsables ressources humaines, recrutement et formation des adhérents afin d’étudier les problématiques de l’emploi, de la formation et des compétences, de partager les bonnes pratiques et d’échanger entre adhérents.

  • Le Club Communication a pour vocation de stimuler des échanges entre les responsables de la communication des entreprises membres du GICAN ainsi que de permettre des partages de bonnes pratiques ;

 

3. Pour disposer de supports de communication et de veille dédiés aux marchés de la défense navale et de l’industrie maritime, et notamment :

  • La plateforme collaborative PASSERELLE

  • La Lettre Info GICAN mensuelle

  • L’annuaire des entreprises membres du GICAN

  • Un site internet vitrine du secteur de la construction navale et des activités maritimes

  • Un rapport d’activités annuel

  • Les comptes rendus des comités et clubs du GICAN pour leurs membres

  • Des bases de données « marchés et prospective », des dossiers « pays » pour l’export

  • Des informations spécifiques sur le secteur et la filière

  • Un partage d'expérience des salons internationaux

  • Le compte twitter, la page LinkedIn et le groupe LinkedIn du GICAN

 

4. Pour être soutenu dans votre démarche commerciale et dans votre développement à l’international

  • En étant membre du Comité International du GICAN

  • En participant à l’organisation de séminaires et de voyages d’étude à l’étranger

  • En participant aux opérations de soutien à l’export (SOUTEX) organisées par la Marine nationale

  • En bénéficiant d’une assistance pour votre participation à des salons à l'international

  • Par un soutien de la DGA et/ou de BUSINESSFRANCE

 

5. Pour participer à des projets fédérateurs de R&D dans le domaine naval et maritime

Le GICAN est directement impliqué dans le financement de l’innovation maritime au travers de son rôle dans le CORIMER (Conseil d’orientation de la recherche des industriels de la mer) dont les feuilles de route sont organisées autour de quatre thématiques : Smart Ship – Smart Yard – Green ship et Smart offshore industries.

 

6. Pour être un partenaire privilégié d’EURONAVAL, salon du naval de défense de référence de portée mondiale

  • Invitation des adhérents aux réunions de préparation du salon

  • Large communication de l’évènement

  • Accès privilégié aux délégations étrangères officielles

  • Exonération des droits d’inscription pour une première participation au salon

 

7. Pour être un partenaire privilégié d’EUROMARITIME, le salon euroméditerranéen de la croissance bleue

  • Invitation des adhérents aux réunions de préparation

  • Large communication de l’évènement

  • Identification des invités officiels à recevoir

  • Actualité/information de votre société sur la page d’accueil du site internet d’Euromaritime.

 

LES DIFFÉRENTS COLLEGES D'ADHERENTS

Le Groupement se compose de quatre collèges d'adhérents.

Le Collège « entreprises de l’industrie maritime » regroupe les sociétés et groupes français ayant une activité de réalisation, de conception, de maîtrise d’œuvre, d’entretien, de vente, de soutien, de formation ou de conseil dans les domaines d’activités maritimes couverts par le Groupement et les sociétés filiales de groupes étrangers ayant en France des unités de production dans les domaines d’activités du Groupement.

Le Collège « écosystème » regroupe les sociétés, groupes et organismes qui, par leur action, contribuent au développement et au soutien des entreprises de l’industrie maritime (conseil juridique, finance, assurance, emploi, etc.) et du GICAN.

Le Collège « partenaires du GICAN » regroupe les groupements professionnels, syndicats, associations, pôles de compétitivité et clusters qui concourent au soutien et au développement des entreprises maritimes adhérentes du GICAN. Il regroupe également les centres de recherches, académiques, écoles ...

Dans le cas où une adhésion croisée avec un partenaire s’avère possible et pertinente, et sous réserve de réciprocité, l’adhésion peut être gratuite.

Le Collège « personnalités » regroupe des personnes physiques portant un intérêt particulier aux différents domaines d’activités stratégiques du Groupement et qui n’appartiennent à aucune entreprise ou organisation éligible à l’un des trois collèges précédents.

 

LA CHARTE DU GICAN

Le Groupement des Industries de Construction et Activités Navales regroupe les entreprises françaises du naval et du maritime qui interviennent dans les cinq domaines d’activités stratégiques de la construction navale et d’infrastructure maritime civile, de la construction navale de défense de sûreté et de sécurité maritime, des énergies marines renouvelables, de la valorisation et de la protection des océans et des infrastructures côtières et portuaires.

Le GICAN et ses adhérents font le choix de contracter une charte volontaire qui les engage mutuellement.

Le GICAN s’engage à :

  1. respecter la réglementation française et européenne, en particulier économique et sociale, et notamment les lois anti-corruption.

  2. exercer son activité dans le respect de la déontologie et de l’éthique des affaires. Il est un employeur, un acheteur et un fournisseur responsable, et fournit à ses adhérents des services socialement responsables.

  3. assurer son activité de manière loyale et transparente dans un esprit de coopération de solidarité et de confiance mutuelle.

  4. faire perdurer une stricte neutralité entre ses adhérents. Il les considère avec équité quels que soient leur taille et leur statut.

  5. respecter la confidentialité des travaux et des informations, conformément aux demandes de ses adhérents, notamment dans le domaine sensible de la propriété intellectuelle.

Les adhérents s’engagent à :

  1. exercer leurs activités dans le respect de la réglementation, de la déontologie et de l’éthique des affaires.

  2. agir entre eux avec un esprit de solidarité, de collaboration et de loyauté. Ils s’engagent à participer ou à s’intéresser à la vie et aux travaux du GICAN et à œuvrer au développement de synergies et de collaborations entre les adhérents.

  3. respecter la confidentialité des informations échangées dans le cadre des rencontres et réunions organisées par le GICAN. Les réunions organisées par le GICAN font généralement l’objet d’une convocation et d’un ordre du jour. Elles donnent lieu à la signature d’une feuille de présence et à un compte-rendu adressé à l’ensemble des participants.