Nos missions


Alors que le phénomène de maritimisation de l’économie mondiale est de plus en plus important, le GICAN cherche à favoriser le développement de l’industrie maritime française afin qu’elle joue un rôle de premier plan dans la valorisation, la sécurisation et la protection des espaces maritimes, aéro-maritimes, sous-marins et côtiers.


Pour réaliser cette ambition, le GICAN se donne trois missions principales au service de ses adhérents présents et futurs :


I : Défendre les intérêts de l’industrie maritime française

Cœur de l’activité de tout syndicat professionnel, la défense des intérêts de sa filière est primordiale pour le GICAN. Cette action s’exerce aussi bien auprès d’acteurs publics et politiques régionaux et nationaux que sur le plan européen, afin de promouvoir un environnement institutionnel et politique favorable au développement de l’industrie maritime, tant sur le plan civil que militaire. Le GICAN est ainsi membre du Cluster Maritime Français, du Conseil des Industries de Défense, et de plusieurs autres instances nationales, ainsi que de SEA Europe, et y fait valoir les intérêts de ses adhérents qui sont régulièrement consultés et associés à l’élaboration des prises de position, notamment par l’intermédiaire des différents comités mis en place au sein du GICAN.

 

II : Promouvoir l’expertise technologique et industrielle maritime française

Le GICAN s’efforce, par différents biais, de mettre en lumière les savoir-faire de ses adhérents, tant en France qu’à l’international. Un important travail de communication et de relais est mené par le GICAN, via son site Internet et ses comptes Twitter et LinkedIn, mais également via des publications comme son annuaire adhérent, son rapport d’activité annuel, des brochures capacitaires mettant en valeur les capacités de ses adhérents sur des sujets spécifiques. Ce travail s’accompagne aussi de démarches de networking organisées par le GICAN pour favoriser le développement de projets communs entre les industriels du secteur, avec le soutien si nécessaire des pouvoirs publics, notamment sur les sujets innovants et alignés avec les enjeux de transformation numérique et écologique du secteur.


Le GICAN réalise également un travail de soutien de la filière à l’export, par l’organisation des salons d’envergure internationale EUROMARITIME et EURONAVAL tous les deux ans, et en fédérant des Pavillons France sur les autres salons internationaux. Ces actions s’accompagnent de travaux plus spécifiques avec la Team France Export.
 

III : Soutenir le développement harmonieux et la compétitivité de l’industrie navale et de la Filière des Industriels de la Mer

Le GICAN travaille également à la mise en place de structures permettant de répondre aux besoins des industriels et de développer la filière. C’est ainsi que le GICAN s’est impliqué dans la création du CORIMER, en 2018, lors de la signature du contrat stratégique de la Filière des Industriels de la Mer, pour soutenir l’innovation. Le GICAN a également lancé en octobre 2019 un programme d’accélérateur de start-ups, SEAstart.


Le GICAN s’efforce également de développer l’intelligence économique de la filière, grâce à son réseau de VIE (Bruxelles, Singapour, Adélaïde), son Club de l’International, et sa lettre de veille internationale publiée régulièrement.
Enfin, le GICAN propose des formations à ses adhérents, notamment les PME, afin de les accompagner pour leur transformation et face aux évolutions du marché : stratégique numérique, cybersécurité, etc…