Retour aux actualités

Le GICAN et son nouvel adhérent La Ciotat Shipyards s'engagent pour l'hydrogène vert



Au terme d’une procédure de mise en concurrence originale, l’entreprise HYNOVA se verra offrir d’intégrer le lot n°14 du Yachting Village sur le site naval de La Ciotat. Le jury pluridisciplinaire réuni pour l’occasion a été majoritairement séduit par son projet ambitieux de concevoir et de réaliser des navires intégrant un système de propulsion fondé sur l’utilisation de l’hydrogène « vert ».

L’appel à projets (lien https://www.laciotat-shipyards.com/fr/la-ciotat-shipyards-cherche-un-pionnier-du-yachting-durable-pour-son-village/) pour le lot 14 du Yachting Village avait été lancé en octobre dernier pour sélectionner « une entreprise innovante capable de réduire l’empreinte environnementale des grands yachts et/ou des chantiers de La Ciotat. »

Objectif atteint pour LCS Yachting Village, filiale à 100% de La Ciotat Shipyards (LCS), qui a annoncé ce mercredi 17 mars 2021 le nom du Lauréat, l’entreprise HYNOVA, qui développe un projet d’avant-garde de construction de bateaux de plaisance propulsés par de l’hydrogène « vert ».

L’annonce fait suite aux délibérations d’un jury d’experts issus non seulement de LCS mais aussi du GICAN (Groupement des Industries de Construction et Activités Navales), de la direction des entreprises de la Métropole Aix-Marseille-Provence et de l’association environnementale WeOcean qui ont été amenés à évaluer les candidatures selon 3 critères : la pertinence économique du projet, son impact en termes d’emplois et sa durabilité environnementale.

 

  • Une vision industrielle globale apportée par le GICAN

Parmi les membres du jury, LCS Yachting Village a pu en particulier compter sur le Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN) qui a apporté sa vision stratégique de l’avenir de l’industrie au niveau national.

« Le GICAN est heureux et fier de s’associer pleinement à la démarche de son adhérent La Ciotat Shipyards, afin de faire émerger sur son chantier des entreprises innovantes dont les activités participent à réduire l’empreinte environnementale de l’industrie navale. Grâce à une réduction de loyer pendant les deux premières années, c’est une véritable aide au développement industriel qui était offert avec le Lot 14. La sélection de la jeune entreprise HYNOVA engage l’écosystème de La Ciotat Shipyards dans la dynamique de l’hydrogène, une technologie pleine de potentiels pour l’industrie navale française afin de tendre vers le double objectif de la transition écoénergétique et de la compétitivité économique. » se réjouit Monsieur Philippe MISSOFFE, Délégué général du GICAN.

 

  • Le « pari » de l’hydrogène vert.

Fondée en 2020 par Madame Chloé Zaied, la société HYNOVA va donc se voir offrir la possibilité d’intégrer, après une phase de mise au point contractuelle, le lot numéro 14 du Yachting village, un local de 470 m2 entièrement neuf qui sera livré en mai prochain.

La société aura trois ans pour consolider et faire la preuve de la viabilité de son modèle économique centré sur la production de navires de plaisance fonctionnant à l’hydrogène vert. Cet objectif nécessitera la solidification de partenariats technologiques et financiers durables, mais les perspectives de développement sont à la hauteur du niveau de risque du projet.

Le premier objectif est d’engager la construction de 3 bateaux la première année et d’en achever 8 dans les 3 ans. « Au-delà il faudra pousser les murs ! » souligne Chloé Zaied. « Personnellement attachée à la préservation du fabuleux environnement du Parc des Calanques, j’ai fait le pari de l’hydrogène avant le plan de relance car je rêvais d’un navire qui ne rejetterait rien d’autre que de l’eau. Nous continuerons à travailler pour améliorer notre produit de trouver des solutions « propres » sur toute la chaine du cycle de vie du bateau même si c’est une équation complexe. »

Le choix du projet HYNOVA résulte d’une analyse approfondie de l’équilibre bénéfice/risques du projet, et les membres du jury n’ont pas manqué de souligner les nombreux écueils que HYNOVA devra surmonter.

Côté pile, Sandra Servière, représentante de LCS au sein du jury, observe que : « L’hydrogène vert est un sujet sur lequel tous les grands noms de l’industrie maritime travaillent en ce moment. Hynova est donc une belle opportunité pour La Ciotat d’être aux avant-postes de ce mouvement. »

Côté face, Leslie Bissey Présidente de l’association WeOcean se montre plus prudente : « Même si le projet HYNOVA est indéniablement ambitieux, il faudra cependant que les promesses qui sont faites sur la capacité à déployer à grande échelle une solution basée sur l’hydrogène vert (qui n’est pas produit à partir d’énergies fossiles) soient tenues ! »

Philippe Missoffe, Délégué Général du GICAN, appuie : « Avec ce choix, c’est un pas supplémentaire vers le verdissement de notre industrie qui est réalisé et nous espérons à la fois le plein succès d’HYNOVA, l’amplification du mouvement avec d’autres sociétés du secteur et le déploiement local de l’ensemble de la chaine de valeur de l’hydrogène bas carbone ».

Jean-Yves Saussol, Directeur Général des chantiers navals, remarque les convergences du projet Hynova avec la stratégie industrielle menée à l’échelle du territoire en faveur de la filière hydrogène et observe que « le jury de sélection a posé un regard lucide sur les risques économiques et technologiques du projet. Malgré tout, l’avis majoritaire issu des délibérations et que ce pari mérite d’être tenté, car c’est en prenant des risques calculés qu’on peut réussir de grandes choses. »

Outre le projet Hynova, le jury a par ailleurs souhaité appeler l’attention de LCS sur la candidature déposée par la société IADYS, arrivée en deuxième position. Compte tenu de son savoir-faire technologique et de son positionnement sur la lutte contre les pollutions marines, cette entreprise pourrait présenter un intérêt pour l’écosystème industriel ciotaden.

« Notre appel à projets a tenu toutes ses promesses, avec plusieurs très bons candidats. Je vois le fait qu’un débat nourri ait eu lieu au sein du jury comme une très bonne chose car cela a permis d’aller au fond des deux projets finalistes. Nous sommes très contents d’accueillir HYNOVA sur nos chantiers et nous allons regarder de très près cette entreprise. » conclut Patrick Ghigonetto, Président de LCS représentant de la Métropole Aix-Marseille-Provence.

 

A propos de La Ciotat Shipyards

La Ciotat Shipyards est une Société Publique Locale (SPL). Ses actionnaires sont le Département des Bouches-du-Rhône, la Métropole Aix-Marseille-Provence, la Région Sud et la Ville de La Ciotat. Son objet social consiste dans la réimplantation durable d’activités industrielles et maritimes sur la zone des chantiers navals de La Ciotat. Sa stratégie est fondée sur le développement des capacités d’accueil de navires (#bigger) au service du développement d’un écosystème industriel tourné vers l’excellence (#better) dans le respect de l’environnement humain et naturel du site (#friendlier). Cette stratégie s’appuie sur des partenariats industriels forts noués au fil du temps avec des opérateurs structurants qui participent aux investissements réalisés sur le site, tels que Monaco Marine, MB92 La Ciotat ou iXblue.

Le site industriel de La Ciotat employait en 2019 près de 700 salariés pour 180 M€ de CA cumulés, presque intégralement dans le secteur de l’industrie maritime. L’activité principale consiste dans le refit de yachts de toutes tailles, avec une spécialisation sur les unités de plus de 50m (une centaine accueillies chaque année). Cette activité s’est développée grâce à la présence d’infrastructures portuaires remarquables. Outre 1600m de quais à usage industriel, le site offre une capacité de mise à sec simultanée d’une cinquantaine de navires de toutes tailles grâce à un ascenseur de 2000t (17 emplacements), une grande forme de 200m (2 à 4 emplacements), un grand portique de 600t (6 emplacements) et un élévateur à sangles de 300t (24 emplacements).  Ces infrastructures seront complétées en 2022 par un nouvel ascenseur à bateaux de 4300t (7 emplacements). Une activité connexe de production et d’intégration dans des navires d’équipements de détection et de positionnement Hi-tech est aussi réalisée par le groupe iXblue.  Le site comptera une cinquantaine d’entreprises résidentes courant 2021, parmi lesquelles 3 emploient une centaine de personnes ou plus chacune.

En savoir plus sur www.laciotat-shipyards.com

 

A propos du Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN) :

Le GICAN, syndicat professionnel français, rassemble plus de 200 industriels du domaine naval et maritime. Il réunit les grands maîtres d'œuvre, systémiers et équipementiers ainsi que les PME/ETI qui concourent à la conception, la construction, la maintenance et la mise en œuvre des navires militaires, des navires de commerce de moyens et grands tonnages, ainsi que des navires spécialisés et participent à l’émergence des Énergies Marines Renouvelables.

Dans un contexte de maritimisation de l’économie mondiale, l’ambition du GICAN est de favoriser le développement de l’industrie maritime française pour lui permettre de jouer un rôle de premier plan dans la valorisation, la sécurisation et la protection des espaces maritimes, aéro-maritimes, sous-marins et côtiers.

En savoir plus sur www.gican.asso.fr

 

A propos de Hynova

Chloé ZAIED, créatrice et dirigeante de la SAS HYNOVA lance en 2020 le projet d’un tender de 40 pieds doté d’un moteur électrique alimenté par une pile à combustible grâce à de l’hydrogène. Son objectif est de promouvoir l’hydrogène vert comme énergie alternative. Les avantages du projet sont multiples : performance accrue, sensibilité moindre aux changements de température, aucun risque de pollution causée par des fuites d’hydrocarbures, pas de nuisance sonore, pas de gaz NOx et zéro émission de CO2. Un projet inspirant et innovant qui devient une réalité en 2021.

Pour mener son projet avec maîtrise et expertise, Chloé Zaied a réuni autour d’elle les spécialistes incontournables afin d’assurer succès et réussite à ce projet qui révolutionnera de façon durable la nécessaire transition énergétique de l’industrie nautique. The New Era, premier yacht de la marque, sortira des chantiers en mai 2021 et bénéficie de la technologie REXH2 d’EODev (Energy Observer Developments). Il est actuellement en finition dans les chantiers navals de Palumbo à Marseille après avoir été construit dans les chantiers navals de La Ciotat, en partenariat avec des grands noms du yachting et de l’innovation : EODev, CLYD,10-6 DeSign, Syroco et Toyota pour la pile à combustible.

HYNOVA se positionne désormais comme le pionnier en matière de conception et de commercialisation de tender à hydrogène et également en tant qu’intégrateur de la propulsion électro-hydrogène lors de projets de rétrofit de yachts existants ainsi que l’intégration du système H2 dans les stations ship hydrogène, la solution simple de production & distribution d’hydrogène vert d’EODEV, la StSH2, station flottante et mobile de recharge, qui produit et distribue localement de l’hydrogène sans contraintes.

En savoir plus sur www.laciotat-shipyards.com