Groupement des Industries de Construction et Activités Navales

France Industrie propose six mesures pour une industrie forte, durable et compétitive



Alors que l’échéance du mois de septembre, date annoncée par le gouvernement pour la révélation du plan de relance, se rapproche, de nombreux acteurs se mobilisent pour faire en sorte que l’industrie ne soit pas négligée. C’est notamment le cas de France Industrie, représentant des industriels français, qui a dévoilé le 9 juillet ces six propositions pour « une industrie forte, durable, et compétitive ».

            Après avoir souligné la bonne santé retrouvée de l’industrie depuis 2016, après plusieurs années de déclin, et son poids significatif dans l’économie (12,4% du PIB), France Industrie est revenu sur les conséquences importantes de la crise sur l’industrie française. Le risque est réel d’un passage sous les 10% du PIB de la part de l’industrie en France, d’où la nécessité pour France Industrie d’un plan de relance ambitieux pour renforcer le tissu industriel et accompagner sa transformation. L’organisation professionnelle alerte notamment sur les risques d’un décrochage accru face aux industries allemandes, alors que la récession outre-Rhin sera plus faible et que l’Allemagne prévoit un plan de soutien plus conséquent (5,8% du PIB contre 2,4% en France).

            Dans ce contexte, France industrie détaille six propositions, autour de deux grands axes : renforcer les politiques industrielles, et donner la priorité à la transformation durable. Le premier axe propose ainsi de soutenir l’investissement productif et renforcer les fonds propres des entreprises, touchés par la crise, de réduire de 15 Mds d’€ les impôts de production et d’investir dans la formation et l’emploi. Le deuxième axe appelle lui à impulser une dynamique de relocalisations compétitives et de réindustrialisation, d’assurer la trajectoire pour une industrie décarbonée dès 2050 grâce à des investissements verts, et de soutenir l’innovation, le numérique en industrialisant les projets technologiques d’avenir.

            L’ensemble de ces objectifs sont cohérents avec les propres propositions de la Filière des Industriels de la Mer, auxquelles le GICAN a contribué. Cette crise est en effet l’occasion de constater les forces et les bénéfices de l’industrie française, mais également de constater les fragilités qui demeurent et donc de la soutenir pour la relancer et la préparer aux enjeux de l’industrie du futur.

Télécharger le communiqué

Télécharger les 6 propositions de France Industrie