Groupement des Industries de Construction et Activités Navales

Espace Adhérents

Une nouvelle Commissaire "pro-industrie" à la tête de la Commission Européenne



Le Parlement Européen a validé, le 16 juillet dernier, la candidature d’Ursula Von der Leyen à la tête de la Commission Européenne pour la période 2019-2024.

Dans son discours au Parlement, la nouvelle Présidente a évoqué plusieurs points très encourageants pour le secteur maritime européen. Outre un focus sur le climat et le durable, avec notamment un projet de Green Deal pour l’Europe dans les 100 premiers jours de sa présidence, l’ancienne ministre de la défense allemande a annoncé vouloir étendre le système d’échange de quotas d’émission au secteur maritime et soutenir l’industrie européenne grâce à des investissements en Recherche et Développement. Ces derniers se concentreront sur la digitalisation, l’éducation et la formation qui seront les axes principaux de la politique de Mme. Von der Leyen.

Néanmoins, elle affirme également rejeter toute solution unilatérale pour arriver à un ordre commercial global équilibré et régulé, alors que les négociations internationales dans le cadre de l’Organisation Mondiale du Commerce par exemple sont toujours au point mort : « Certains achètent leur influence mondiale et créent des dépendances en investissant dans les ports et les routes. Et d'autres se tournent vers le protectionnisme. Aucune de ces options ne nous convient. Nous voulons le multilatéralisme. ».

S’ouvre maintenant la période de négociations et de désignation des futurs commissaires européens qui devront commencer leur travail à partir de novembre prochain. Le GICAN et son homologue européen SEA Europe mobiliseront leurs efforts dès la rentrée pour se saisir de cette fenêtre d’opportunités et pour que ces promesses demeurent une des priorités de leur mandature.