Groupement des Industries de Construction et Activités Navales

Espace Adhérents

Consultation de Wind Europe sur les parcs éoliens off-shore



Le 19 février dernier, le GICAN était présent à Bruxelles lors de la consultation entre parties-prenantes autour de la co-utilisation des parcs éoliens off-shore organisée par « Wind Europe ». Ces zones sont, en effet, propices à l’installation d’activités complémentaires comme l’aquaculture et la pêche passive puisqu’elles sont protégées du passage de la plupart des navires.
Étaient réunis des représentants d’associations d’exploitants éoliens, d’armateurs, de constructeurs, de pêcheurs, de navires de plaisance et des représentants du gouvernement belge ainsi que décideurs européens.

Les principales problématiques soulevées lors de cette réunion ont étés :
- Le partage nécessaire de ces zones à des activités, économiquement négligeables par rapport aux revenus de la production éolienne (environ 1 million d’€ dans un bon jour de vent), mais importantes socialement et écologiquement.
- L’absence de corridors à l’intérieur des parcs éoliens qui force les petits navires de pêche et de plaisance à effectuer de trop grands et longs détours. Aujourd’hui la technologie a avancé et permet aux éoliennes d’être assez espacées pour permettre le passage de petits navires et d’hélicoptères de secours, rendant l’interdiction de passage sans fondement.

Le gouvernement belge a promis de réfléchir à réviser ses règles pour obliger l’attribution des zones à des consortiums avec plusieurs activités et augmenter l’espace légal minimum entre les éoliennes pour permettre le passage des navires et hélicoptères de secours.

Pour plus d’informations merci de contacter Thomas Lockhart (thomas.lockhart@gican.asso.fr) notre responsable recherche et développement.