Groupement des Industries de Construction et Activités Navales

Les domaines d’activités stratégiques du GICAN et leurs enjeux.

Le GICAN structure sa stratégie autour de 5 domaines d’activités stratégiques pour l’industrie française engagée dans le milieu maritime et fluvial.

 

I. Navires, équipements et infrastructures en mer

Cinq enjeux principaux :

  • Faire émerger les technologies nécessaires aux navires et structures du futur.
  • Consolider la structuration de la filière industrielle navale et maritime.
  • Développer les capacités nécessaires à la réalisation de projets d’infrastructures complexes en mer (POMU…).
  • Relever le défi de la révolution numérique et de l’industrie du futur pour le maritime et le fluvial.
  • Disposer des compétences humaines nécessaires (en nombre et en qualité).

chantier-naval.jpg

II. Défense, sécurité et sûreté maritimes

Quatre enjeux principaux :

  • Relever les défis de la Défense dans les espaces aéromaritimes et sous-marins en anticipant les besoins en matériels innovants des marines militaires.
  • Développer l’expertise et les systèmes de lutte contre la piraterie et le terrorisme.
  • Améliorer les moyens technologiques concourant à la sécurité en mer.
  • Assurer la sécurité des systèmes d’information, de commandement et de contrôle par le développement de la cybersécurité.

 

 

400x225&text=Image

III. Energies marines renouvelables

Trois enjeux principaux :

  • Développer les technologies capables de produire des énergies marines compétitives et durables.
  • Mettre à profit les opportunités dans le domaine des EMR pour amortir la cyclicité de la construction navale.
  • Répondre aux besoins logistiques et de soutien des champs d’exploitation énergétique en mer.

400x225&text=Image

 

 

IV. Valorisation et protection des océans

Quatre enjeux principaux :

  • Transposer les technologies maritimes à l’exploitation des nouvelles ressources sous-marines.
  • Développer l’expertise et la connaissance des écosystèmes marins et développer les technologies dédiées à la protection du milieu marin.
  • Faire accepter par l’opinion publique l’exploitation durable des océans.
  • Développer de nouvelles technologies maritimes pour l’exploitation des ressources pétrolières et gazières offshore (O&G).

400x225&text=Image

V. Infrastructures côtières et portuaires

Trois enjeux principaux :

  • Disposer d’infrastructures côtières fonctionnelles et durables.
  • Assurer l’adéquation technologique entre les installations portuaires et les navires du futur.
  • Assurer la sûreté et la sécurité des infrastructures portuaires et côtières.

 

 

Chiffres clés

 

 

Un réseau de près
de 160 membres
8,5 milliards d'euros
de chiffre d'affaires
40 000 emplois 45% part à l'exportation